Nourrir les animaux à coups de samples

26 Juin 2008 at 7:48 1 commentaire

Vous êtes-vous procuré le nouveau Girl Talk? Bin oui — affublé du (pas trop fameux) titre de Feed the Animals, l’album est disponible sur les Internets depuis à peu près exactement une semaine. Officiellement, pour de vrai, pis toute.

Un peu à l’instar de In Rainbows (battage médiatique abusif en moins), l’album est téléchargeable en format MP3 directement sur le site du label Illegal Art, pour la modique somme de [insérez le montant que vous êtes prêts à payer].

Cela dit, il me semble que ça sent meilleur que l’album de Radiohead :

  • peu importe la somme déboursée, les fichiers MP3 sont d’une bonne qualité — 320 Kbps (In Rainbows était encodé à 160 Kbps — merci John…);
  • pour 5 $US ou plus, on accède à un fichier FLAC en continu (j’suis pas trop puriste — et/ou j’ai une ouie déficiente — mais y paraît que c’est biiiin l’fun);
  • pour 10 $US ou plus, on obtient la version CD de l’album livrée à domicile dès sa sortie officielle, prévue en début d’automne (si ma mémoire est bonne, cette option-là n’existait simplement pas dans le cas de Radiohead, à moins de vouloir la top-deluxe-édition du CD avec livret couleur plaqué or et etc.).

Et ça sonne comment? Honnêtement, entre ça et l’album précédent, c’est pas mal du pareil au même — l’approche est la même, les tounes samplées restent dans les mêmes eaux, etc. Mais maudit que c’est le fun à écouter!

Gros coup de coeur pour Hands in the air, la 9e pièce du disque — quand Afrika Bambaataa embarque, à 1:00 du début de la toune, jusqu’au mélange parfait du xylophone (?!) de Sunday Morning du Velvet avec le refrain de Flo-Rida… probablement la meilleure minute du disque à mon avis.

Girl Talk – Hands in the Air (MP3)

Entry filed under: Musique. Tags: , .

Vingt-trois juin Terug van een (te) korte vacantie*

Un commentaire Add your own

  • 1. John  |  26 Juin 2008 à 10:37

    « peu importe la somme déboursée, les fichiers MP3 sont d’une bonne qualité — 320 Kbps (In Rainbows était encodé à 128 Kbps); »

    I beg to differ, mais In Rainbows était encodé à 160 Kbps, ce qui n’est quand même pas si mal. Le gros du problème était que le seul format utilisé était un format propriétaire et de qualité moindre que ses concurrents libres. (aka, mp3 vs ogg ou flac).

    Sinon, je suis d’accord que le disque torche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Sous la «jupe»

Tous ces petits bouts de crinoline rose, faite de folies, de passions démesurées et d'imperfections, que je n'arrive pas à dissimuler sous la JUPE... aussi bien les assumer!

Récemment

En 140 caractères


%d blogueurs aiment cette page :