Mon réal

30 Juil 2008 at 3:20 Laisser un commentaire

Depuis mon retour de voyage, c’est drôle, on dirait que je suis re-tombée amoureuse de ma ville. Je la vois d’un oeil tout frais, j’ai continuellement envie de lui dire à quel point elle est belle. Un peu plus et je me roulerais dans les étals de fruits du marché Jean-Talon.

Je sais — habituellement, les gens (ou peut-être juste ma petite soeur globe-trotter) reviennent de l’étranger en pleurnichant que Montréal c’est toujours same old, same old, qu’il n’y a rien à faire… Pas moi. Ou peut-être que la mi-juillet, c’est le meilleur temps pour retrouver le 514 et constater à quel point on s’en était ennuyé, à quelle point cette ville est merveilleuse, surtout lorsqu’elle revêt ses habits d’été.

Pour bien faire les choses, le premier épisode de urler.tv, paru pendant mon absence, portait sur Montréal. Le projet est super enthousiasmant (jetez-y donc un coup d’oeil!) et la thématique choisie tombe tout à fait à point. J’aime particulièrement la toune que Otarie a composée pour l’occasion — incapable de me la sortir de la tête depuis deux semaines. Le nouvel hymne officiel de la ville? Moi, je voterais pour!

Une île, une ville, t’es ben plus hot que Boucherville
T’es la plus belle, la plus musclée
Moi, c’est ici que j’veux resteeeer

Entry filed under: Au quotidien, Musique. Tags: , , .

Terug van een (te) korte vacantie* J’ghostwrite du rap conscient pour m’acheter du bling

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Sous la «jupe»

Tous ces petits bouts de crinoline rose, faite de folies, de passions démesurées et d'imperfections, que je n'arrive pas à dissimuler sous la JUPE... aussi bien les assumer!

Récemment

En 140 caractères


%d blogueurs aiment cette page :