Cowboys de moins en moins fringants

26 Août 2008 at 11:32 2 commentaires

a fait quand même déjà quelque temps que c’est annoncé… dans quatre semaine à peine, le 23 septembre prochain, paruront non pas un, mais deux nouveaux albums des Cowboys Fringants.

Le jour où toute l’info était dévoilée sur le forum officiel du groupe, titres d’albums et date de parution y compris, le Journal de Montréal et le Métro, toujours soucieux de devancer la nouvelle et d’offrir moult scoops à leur vaste lectorat, faisaient paraître de courts articles mentionnant que « les Cowboys pourraient lancer un album double dont le titre est un secret d’État à l’automne […] peut-être le 23 septembre mais rien n’est sûr ».

Ainsi donc, les albums à paraître seraient:

  • L’expédition, disponible en support physique / CD
    (Sur le site Web du groupe, JF Pauzé en fait une description comportant les expressions « smooth et texturé » et « album concept »… tremblez!)
  • Sur un air de déjà-vu, seulement disponible sur iTunes à cette date et en CD quelques semaines plus tard
    (Un album regroupant des nouvelles tounes qui sonnent comme des vieilles… la spontanéité d’antan sera-t-elle encore au rendez-vous?)

Et voilà qu’hier était lancé, encore sur le site Web du groupe, le premier extrait radio du premier CD, quelques jours avant que la pièce entre en rotation sur les ondes FM de la province. Ça s’appelle Entre deux taxis, ça cause (de la fin) d’une histoire d’amour… et ça me laisse complètement de glace!

Sujet et paroles convenus (Oh qu’il est triste le sort des amoureux / Qu’on se dit au bout de quelques années / Car on commence toujours à se dire adieu / Dès notre premier baiser ça vous rappelle quelque chose?) malgré quelques belles images; voix juste, douce et (trop) posée; petite mélodie douce et tranquillette qui permettra sans aucun doute à la pièce d’entrer dans la liste « rotation forte » de Rock Détente avant même la sortie de l’album… J’essaie de faire preuve de bonne volonté, mais tout en cette chanson me blase! (Pourtant, à en croire les commentaires glânés sur le forum du groupe, la pièce évoquerait Brel, Dassin ou Renaud, les films français des années 70-80, la musique d’Europe de l’Est…)

Décidément, les Cowboys deviennent de moins en moins fringants. De plus en plus « smooths et texturés » (pour reprendre, encore une fois, les mots de JF Pauzé); plus vieux et plus matures, c’est sûr, mais tellement moins enthousiasmants… La majorité des fans semblent louanger la nouvelle direction prise par le groupe; moi, je décroche complètement. (Et rien à voir avec le fait que ça ne soit plus « in » — j’écoute encore Motel Capri ou Sur mon canapé avec un plaisir manifeste.)

Enfin… puisqu’il n’y a rien comme se faire sa propre idée…

Les Cowboys Fringants – Entre deux taxis (MP3)

Entry filed under: Musique. Tags: , , , , .

Microsoft Office et la langue française Prends-moi, prends-moi, El Noranda! (ou: FME, me voici!)

2 commentaires Add your own

  • 1. Sisi  |  31 Août 2008 à 10:19

    Belle analyse… Comment peut-on critiquer un album et ce qu’est devenu un groupe alors que l’on a entendu une seule chanson de leur nouvel opus?

    Moins populaires les CF ? Possible. J’aimerais bien cependant être aussi peu populaire qu’eux surtout quand le dernier spectacle qu’ils ont fait au Québec était dans un Centre Bell bondé.

    Moi, j’aime mieux attendre la suite et donner la chance au coureur. La nouvelle chanson n’est pas leur meilleure mais me donne quand même le goût de voir la suite.

    Pour le reste, si tu veux devenir critique de musique, faudra faire tes classes car c’est assez faible…

    Sisi

  • 2. crinoline  |  1 Sep 2008 à 8:17

    Oh! T’inquiète pas Sisi, c’était simplement un coup de gueule et/ou la réaction spontanée qu’a provoqué cette pièce chez moi. Ça ne se prétendait pas une analyse objective et poussée, juste un billet écrit à chaud, comme ça. (Et ne voilà pas là la différence principale entre, genre, les blogueurs pis les journalistes? Et donc par le fait même ce qui fait l’intérêt des blogues? :P)

    Cela étant dit, pour avoir entendu quelques autres pièces de l’album, qui ne m’ont pas accrochée non plus, je maintiens mon point sur la direction prise par le groupe.

    J’écouterai le disque par principe, donner la chance au coureur comme tu le dis, mais j’ai honnêtement peu d’attentes… (Ce qui s’avère peut-être une bonne chose, puisque je risque plus d’être agréablement surprise que franchement déçue… mais on verra.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Sous la «jupe»

Tous ces petits bouts de crinoline rose, faite de folies, de passions démesurées et d'imperfections, que je n'arrive pas à dissimuler sous la JUPE... aussi bien les assumer!

Récemment

En 140 caractères


%d blogueurs aiment cette page :