Un doux parfum de WTF

21 Oct 2008 at 12:15 1 commentaire

En parlant de Déflaboxe de Daniel Bélanger dans mon billet précédent, je me suis rendu compte que je n’avais jamais numérisé ledit album sur mon ordinateur. Comme j’avais a) envie d’écouter l’album (ça fait un méchant bail, pareil!), et b) le goût de partager un MP3 avec mon immense (!) lectorat, j’ai trouvé le disque dans ma tour de CD, bien sandwiché entre des albums de Air et de Léopold Z (ouais, je crois que je suis due pour un petit ménage là-dedans…), puis j’ai ouvert le boitier de plastique et inséré le disque dans mon ordinateur. J’ai aussi trouvé, à l’intérieur du boitier, des autocollants de Damien Robitaille (re-!) et un CD de Urbain Desbois qui s’était décidément pas mal égaré.

Le logiciel iTunes étant quand même pas mal cool, il a tout de suite détecté l’album en question :

Jusque là, tout semble en ordre. Sauf que l’album est un album-concept (une belle histoire de tournoi de boxe, de noms exclusivement de genre masculin, et d’échantillonnage, pour ceux à qui Déflaboxe ne dit pas grand chose…) dont toutes les pièces sont en fait nommées Round 1, Round 2, Round 3, etc. Bref, mon premier réflexe fut évidemment «WTF!!!!»

Les titres ne me disaient rien. Un petit tour de Google et je réussis à retracer l’origine des chansons : Pitié pour les bums, un album de Jamil paru en 2005 (parenthèse inutile: je suis justement en train d’écouter Déflaboxe, et au moment où j’ai tapé le nom de Jamil, Bélanger a prononcé les mots «talent inexistant»… ça s’invente pas!). Perplexité instantanée de ma part, surtout que la semaine dernière, je découvrais sur le site Web d’Archambault une liste de chansons tout à fait erronée pour l’album Piano Élégant (Chocolat). Et le tracklist ayant pris la place des vraies chansons? Encore Jamil, cette fois-ci avec son premier album, Pitié pour les femmes.

Ouais, décidément, toute cette histoire exhale un doux parfum de WTF. Et ne me donne vraiment pas envie d’écouter Jamil (c’est même pas bon de toute façon…).

Entry filed under: Musique, Randomness. Tags: , , , .

Dans un astronef déflaboxé Reefer madness / folle de Reefer

Un commentaire Add your own

  • 1. Julien  |  28 Oct 2008 à 11:00

    C’est le Talented Mr. Jamil!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Sous la «jupe»

Tous ces petits bouts de crinoline rose, faite de folies, de passions démesurées et d'imperfections, que je n'arrive pas à dissimuler sous la JUPE... aussi bien les assumer!

Récemment

En 140 caractères


%d blogueurs aiment cette page :