Sophie Durocher m’exaspère

20 Nov 2008 at 3:29 2 commentaires

Non, sérieusement, Sophie? Tu penses vraiment ce que tu dis sur Curieux-Bégin-par-Marc-Labrèche (à 3600 secondes d’extase, voilà deux semaines…)? « Il y a des limites à taper sur un gars qui est à terre. J’ai entendu à travers les branches que Christian Bégin était dévasté par cette imitation. »

W-T-F.

De un, la parodie est excellente. Drôle, juste, à peine exagérée, poussée jusque dans les petits détails (j’ai vraiment adoré le « Infographie inutile », vers les deux-tiers du vidéo), à peine déplacée/offensante (à part peut-être pour l’abus de vin, y’a vraiment pas de quoi pleurer dans les jupes de sa mère).

De deux, peut-être que Christian Bégin est « déjà à terre », peut-être qu’il est vraiment « dévasté » par la parodie (mais il paraît qu’il l’a plutôt trouvée vraiment drôle), ultimement on s’en fout un peu. Exercer un métier de comédien-chanteur-animateur-politicien-funambule, c’est se placer dans la sphère publique en toute connaissance de cause et, par le fait même, s’exposer à se faire parodier. Et savoir prendre le tout avec un grain de sel, voire une salière au complet. C’est pourtant pas la première parodie faite au Québec, et surtout pas la plus dévastatrice… je vois pas pourquoi là, fallait vraiment en faire tout un plat.

Et d’ailleurs, pourquoi, sous prétexte que la communauté artistique québécoise est dooonc petite, faudrait-il s’abstenir d’en parodier les intervenants? (Re-citons, c’est si bon : « Quant à Marc Labrèche il ne pourra pas passer au tordeur tous les membres du bottin de l’UDA. Le milieu est trop petit, trop tricoté serré. ») Je répète : W-T-F.

Et m’zelle Durocher, pleine de… d’outrance? (je sais que « outrance » représente pas exactement « le fait d’être outré »… mettons que c’est un néologisme de sens, lààà!), de terminer son billet en souhaitant à Marc Labrèche de se faire à son tour parodier, avec un (vitriolique) Rira bien qui rira le dernier. Ouch. Ouuuhhhhhh. Ça, ça ferait sans doute bien bobo à son ego de gros méchant qui rit des autres. (Me voyez-vous bailler?)

Moi, c’est plutôt une parodie de Sophie Durocher que j’attends avec impatience.
Pas tant pour l’imitation en soi. Surtout pour la réaction de la principale intéressée.

Entry filed under: Pub et médias. Tags: , , , , , , .

Peur et dégoût à Hunts Vegas, le mixtape Publicité et graffitis au Cinéma du Parc cette semaine

2 commentaires Add your own

  • 1. Z@beille  |  21 Nov 2008 à 1:00

    Je seconde.
    Je suis comédienne.

  • 2. Basement Maxxx  |  30 Nov 2008 à 12:13

    hahaha, jai pensé la meme chose en lisant cette article!

    Parfois, je ferme les yeux et je m’imagine un souper à la résidence martineau-durocher… je vomit a tout coup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Sous la «jupe»

Tous ces petits bouts de crinoline rose, faite de folies, de passions démesurées et d'imperfections, que je n'arrive pas à dissimuler sous la JUPE... aussi bien les assumer!

Récemment

En 140 caractères


%d blogueurs aiment cette page :