Gonzpiration: 27 heures top chrono

17 Mai 2009 at 2:11 1 commentaire

Vous connaissez Gonzales? Musicien éclectique, artiste excentrique, il a collaboré autant avec Feist que Teki Latex, et il rebondit toujours là où on l’attend le moins.

Sa dernière lubie? Battre le record Guinness en titre du plus long concert de musique, en se produisant devant public pendant vingt-sept heures consécutives. Attendez, je répète pour être sûre qu’on se comprenne bien: vingt-sept heures consécutives à marteler les touches de son piano devant public (et juges des records Guinness). Sans arrêt, sans personne sur scène pour prendre le relais par moments. Fou! (À côté de ça, les garçons de Loft Story qui passent 19 heures debout sur une bûche, c’est de la petite bière…)

Ça a lieu en ce moment même et il approche de la vingtième heure. On peut le regarder aller en streaming (si vous tombez sur ce billet avant 21h, heure de Montréal, ce dimanche!), expérience tout à fait fascinante. Depuis une heure environ que je l’écoute jouer, il n’arrête jamais et enchaîne les succès (de la sonate au clair de la lune de Beethoven à des airs de Cyndi Lauper et de George Michael), l’air d’un vrai scientifique fou avec son sarrau blanc.

À voir. Ne serait-ce que trois minutes.

Entry filed under: Musique. Tags: , , .

Atmosphere: des citrons à peindre en doré Idées à voler

Un commentaire Add your own

  • 1. Simon  |  18 Mai 2009 à 5:48

    Jean-Marc Parent peut aller se rhabiller. En fait, on n’a jamais voulu voir JMP pas habillé.

    Faudrait défier Grégory Charles de battre Gonzales, je suis certain qu’il pourrait le faire, tout en pelletant la 20 avec une fourchette en plastique genre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Sous la «jupe»

Tous ces petits bouts de crinoline rose, faite de folies, de passions démesurées et d'imperfections, que je n'arrive pas à dissimuler sous la JUPE... aussi bien les assumer!

Récemment

En 140 caractères


%d blogueurs aiment cette page :